Petite encyclopédie illustrée des Unicorn Pee

Hello !

J’espère que vous allez bien, aujourd’hui je vous retrouve avec un article un peu spécial, un petit récap’ des vernis Unicorn Pee que j’ai collecté au fil du temps. Les vernis Unicorn Pee, pour celles qui me posent régulièrement la question, tirent leur surnom d’un pigment multichrome bien particulier que l’on nomme « unicorn pee » et qui shift (oscille) du rouge/bronze au vert vif. C’est un pigment de plus en plus rare et de plus en plus cher, ce qui contraint beaucoup de marques à cesser de fabriquer des vernis avec. Aussi, je vous encourage vivement, si vous n’en possédez aucun, à vous procurer au moins un des vernis qui va suivre, pour découvrir par vous-même la magie du Unicorn Pee ;)

_U8A9400

Lire la suite

Ultrachrome Watermarble

Hello ! J’ai (encore) watermarblé, et le résultat étant différent de tout ce que j’avais fait jusqu’à présent, je me suis dit que ça méritait un petit post ! Réalisé sur base noire, avec les ultrachromes ILNP et Mega. En guest, mon joli sweat Jaded London holographiiiiiiique. _U8A4241 Lire la suite

J’ai encore joué à la chimiste…

Hello !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous montrer deux frankens fabriqués ces derniers jours. En effet, j’ai reçu en début de semaine un colis de ma copine américaine Ressa (ressa_d sur instagram ;)) dans lequel se trouvaient des vernis qu’elle m’avait aidé à me procurer car indispos en Europe, + des petites surprises, à savoir des pigments unicorn pee hiiiiiiiii ^^

Le premier franken, c’est un mélange de base transparente + de Crowstoes Indian Summer. J’y ai ajouté des glass flecks holo qui proviennent d’un vernis LA Girls 3D effects (uniquement dispo aux US). Il ressemble beaucoup au Galaxy holo topcoat de Glitter Gal sauf qu’il est beaucoup plus concentré. Quelques gouttes dans un vernis suffisent pour ajouter une bonne dose de holo scatter :) Je cherchais depuis des décennies (au moins !) des petites flakies holos à ajouter à mes frankens, et ce vernis est juste PARFAIT.

_U8A2363

Lire la suite

SOS ultrachromes en détresse

Re !

Petit post rapide pour vous parler des pigments ultrachromes (ou chromaflair, ou spectraflair, tous en fait) que j’achète et que beaucoup d’entre vous achetez sur spectraflair4U.

Il y a quelques mois, les pigments étaient livrés dans des bouteilles en verre qui déjà, à l’époque, ne m’enchantaient pas trop. Elles étaient jolies certes, bien transparentes pour bien voir les pigments, mais elles avaient 2 inconvénients majeurs : impossible de doser précisément les pigments (et les pipettes livrées avec ne sont pas d’une grande aide) et leur pas de vis est beaucoup trop gros. Vous allez me dire « on s’en fout du pas de vis » et je vais vous répondre « non, on s’en fout pas ». On s’en fout pas car : gros pas de vis = moins hermétique = air qui passe = base qui épaissit et s’évapore.

Lire la suite

DIY : Les Sheer tints

Hello !

Vous avez certainement pu suivre mes aventures sur instagram et facebook, je me suis lancée dans la « création » des mes propres vernis sheer tints. Je mets création entre guillemets car c’est vraiment hyper simple à réaliser, avec très peu de matos. Les sheer tints, pour rappel, ce sont ces 4 topcoats sortis chez OPI il y a quelques mois, 4 « sirops » de vernis, sorte d’aquarelle à appliquer et fondre sur les ongles, de préférence sur base blanche. 

J’ai préféré les faire moi-même car il y a visiblement un problème de formulation avec certains OPI : ces topcoats sont censés être très fluides, justement pour pouvoir se fondre harmonieusement sur l’ongle, or certains lots sont hyper pâteux (genre Poshé en fin de vie, si vous voyez ce que je veux dire) et sont tout bonnement inutilisables.

J’ai donc acheté 4 vernis transparents chez Kiko (je dis bien vernis, ni base ni topcoat, juste les Nail Lacquer numéro 200) et une tripotée de petits flacons de 5ml sur etsy (boutique TreasuresByTan mais ils sont actuellement sold out chez elle, vous pouvez sûrement en trouver chez d’autres vendeurs).

J’ai décidé de faire 8 sheer tints et non 4 comme OPI : rouge, orange, jaune, vert, turquoise, bleu, violet, magenta.

Lire la suite

Nail Art Turquoise, premier essai

Hello !

oui oui, vous avez bien lu, nail art. J’avais un peu abandonné les nail art depuis un moment, au profit des vernis indie qui se suffisent à eux-même, mais je m’étais promis de tester celui-ci ^^

J’étais tombée il y a quelques mois, sur insta, sur une photo d’un NA façon « pierre de turquoise ». Sur une base turquoise, du water spotted noir/vert foncé, des petites traces dorées, et bim le tour est joué. Le souci, c’est que le water spotted et moi, on est moyen potes. Selon le vernis utilisé et la substance vaporisée dessus (j’ai tout essayé hein, la laque, le parfum, le shampooing sec -oui oui-) j’obtiens un résultat sympa une fois sur quinze.

Ici, j’ai commencé par poser Zuza de Zoya en base. Puis, j’ai water-spottedé Saint George, en vaporisant du parfum dessus. Ensuite, avec un pinceau supeeeer essoré, j’ai ajouté des petites touches de Good as Gold, et j’ai terminé par des petits bouts de foil doré. Au final, je ne suis pas sûre d’avoir obtenu le rendu escompté, mais j’aime bien l’association de couleur et la profondeur que donnent les différentes couches superposées..

Trêve de blablas, je me dépêche de dissolver tout ça pour continuer mes swatchs d’EP. Au programme du jour, la Imagine collection :)

Bonne journée !

Watermarble néon (et approximatif)

Hello !

Eh oui, hier je me suis lancée dans un petit watermarble plus qu’estival, à base de 3 couleurs néon, sur base blanche. Le watermarble, pour rappel, est une technique qui consiste, en gros, à déposer successivement des gouttes de vernis de couleurs différentes à la surface d’un verre rempli d’eau à température ambiante. Ensuite, à l’aide d’un outil un peu pointu (aiguille, cure-dent, trombone déplié etc) on dessine (enfin dans mon cas, on essaie vaguement de faire des marbrures) sur la surface de vernis. une fois que le motif nous plait, on trempe l’ongle dans l’eau pour venir « ramasser » le motif. Pour éviter de me coller du vernis jusqu’au coude, je mets de l’homéoplasmine (mais n’importe quelle crème grasse fait l’affaire) autour de l’ongle, sous l’ongle, jusqu’à la première phalange. Ca permet ensuite de balayer d’un coup de coton le vernis qui a débordé. 

les filles douées dans cette technique parviennent à créer des motifs de pétales de fleurs, ce genre de choses. J’ai réussi 2/3 fois à avoir ce type de résultat, mais uniquement en accent nail. En total mani, je préfère faire des marbrures simples et aléatoires.

Bon week-end !